La malnutrition :

conséquence directe de la guerre


 
Accès limité à une eau et à une nourriture de qualité

Un accès limité à une eau et à une nourriture de qualité, de mauvaises habitudes alimentaires, une insuffisance en protéines et en micronutriments, rendant toute une population plus vulnérable aux maladies.

Flambée des prix

Forte baisse de la production alimentaire, provoquant une flambée des prix (panier alimentaire 90% supérieur aux moyennes nationales d'août 2015 et 800% plus
élevé qu'avant la crise).

Destruction des services publics et de santé.

Destruction des services publics et de santé.  Zones assiégées, comme à Alep ou à la Ghouta et camps de réfugiés où les quantités alimentaires sont insuffisantes.

Une petite partie des victimes meurent de famine, dans la majorité des cas, les conséquences mortelles de la malnutrition résultent de la combinaison de tous ces facteurs. On appelle ça la « faim invisible.»

15% d’enfants atteints de malnutrition dans la Ghouta.

Enfant en train de se faire dépister grâce au bracelet MUAC

Le nombre de personnes exposées à l'insécurité alimentaire a doublé depuis 2016.

Un programme de sécurité alimentaire est donc indispensable en Syrie pour maintenir la malnutrition sous contrôle. 

 

La malnutrition aiguë : un fléau irréversible

 

Les principales victimes de la malnutrition

 
Untitled design (5).png

Enfants de     - 5 ans

Untitled design (3).png

Femmes enceintes

UOSSM Logo_ Mère.png

Mères allaitantes

 
 

Un nourrisson victime de malnutrition connaîtra des retards de croissance irréversibles. Son cerveau et son corps ne pourront pas se développer correctement. Lui donner accès aux nutriments dont il a besoin, c’est assurer non seulement sa survie, mais aussi son développement physique et intellectuel.

Mieux manger, c’est mieux grandir, mieux résister aux maladies, mieux apprendre.

1000 jours pour changer 1 vie.

Il est possible de prévenir la sous-nutrition pendant la période des mille premiers jours de vie, qui vont du début de la grossesse, au second anniversaire de l’enfant. 1000 jours dont dépend une vie entière. 1000 jours qui peuvent faire qu’un nourrisson malnutri, devienne un élève en bonne santé sur le chemin de l’école, un étudiant sur les bancs de l’université, un jeune adulte qui participe à la reconstruction de son pays.

Découvrez les histoires de nos bénéficiaires

Bien nourrir un enfant, c’est aussi promouvoir le développement durable de la Syrie.