En finir avec la malnutrition en Syrie


 

L’UOSSM au coeur de l’action contre la malnutrition

 
 

En 2017, l’UOSSM a fourni des services de nutrition à :

113 880

enfants de - 5 ans
Untitled design (5).png

51 749

mères enceintes & allaitantes
UOSSM Logo_ Mère.png

151 413

consultations
Copy of UOSSM Logo_ Mère.png

L’UOSSM a développé son programme de lutte contre la malnutrition depuis 2016. Phénomène nouveau qui a émergé avec la guerre, nos équipes ont su réagir à temps pour enrayer sa progression et agissent aujourd’hui dans toute la Syrie.

Notre objectif, en finir avec la faim en Syrie, en faisant en sorte que chaque hôpital et centre de santé dispose d’un service de prévention et de prise en charge de la malnutrition.

En collaboration avec l’UNICEF et l’OMS, nos programmes ont été pensés pour sensibiliser, dépister et prévenir les cas de sous-nutrition parmi les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes ou celles qui allaitent afin de leur administrer un traitement nutritionnel adapté.

4 axes pour lutter contre la malnutrition :

IMG_5170.JPG

Étape 1 : Dépister

Lutter contre la faim, c’est aussi prévenir les situations de crise par le dépistage. Pour cela, nos équipes utilisent un périmètre brachial, un bracelet qui aide à mesurer la circonférence de la partie supérieure du bras gauche.

IMG_0845.JPG

Étape 2 : 

Alimenter & sensibiliser

La bonne nutrition d’un enfant, passe avant tout par celle de sa mère, pendant et après sa grossesse. Prévenir les anémies, encourager et soutenir l’allaitement à travers des campagnes de prévention (campagne autour du contact « peau à peau »), font parties de nos missions.

L'allaitement permet d'augmenter l'immunité de l'enfant. Le lait maternel apporte les nutriments dont il a besoin, lui assurant une bonne croissance. Une bonne prévention des jeunes mamans, peu informées sur les bienfaits de l’allaitement, permettrait de réduire la plupart des décès chez les enfants âgés de moins de cinq ans.

IMG_5252.JPG

Étape 3 : Accompagner médicalement

Chaque enfant et femmes allaitantes ou enceintes qui nous est amené ou que nous repérons en malnutrition, est pris en charge immédiatement. Après diagnostic, nous leur administrons les produits correspondant à leurs besoins : comprimés pour les femmes enceintes et allaitantes, biscuits énergétiques pour les déplacés internes, distribution de nourriture thérapeutique.

WhatsApp Image 2018-05-15 at 16.12.32.jpeg

Etape 4 : 

Transmettre & former

Tous les travailleurs de santé de l’UOSSM (techniciens, soignants…) ont été formés au protocole de gestion de la malnutrition mis en place par l’OMS et l’UNICEF basé sur les 4 axes de notre programme (IYCF, MUAC, NSCD, CNAM). Grâce à ces formations, les protocoles sont aujourd’hui implantés et utilisés partout en Syrie.

Nos services de nutrition sont déployés à travers tout le pays : 

23

techniciens

23

médecins

200

agents de santé

23

établissements de santé (incluant les cliniques mobiles)